200, rue Daniel Johnson Est, Saint-Hyacinthe, QC J2S 8W5
Ventes: 1 866 927-5010
Services: 1 866 927-5011

Publié le 13 février 2017

Les 10 commandements de la conduite hivernale

Les 10 commandements de la conduite hivernale

Hyundai Casavant

La préparation à la conduite hivernale passe par une voiture en bon état, mais surtout par la personne qui se trouve au volant.

La préparation à la conduite hivernale passe par une voiture en bon état, mais surtout par la personne qui se trouve au volant.

Afin de vous rappeler les quelques éléments de base à retenir de la conduite hivernale, Transports Canada a dressé une liste de dix consignes à suivre pour assurer un réseau routier sécuritaire, même en hiver!

Préparez votre véhicule pour l’hiver

Avant même de prendre la route en hiver, soyez assuré que votre véhicule est prêt pour affronter des conditions qui sont, avouons-le, beaucoup plus difficiles que par un bel après-midi du mois de juillet. Assurez-vous que votre véhicule est dans une condition mécanique impeccable et que vos pneus sont encore sécuritaires.

Installez quatre pneus d’hiver de même type

Tout le monde convient désormais de l’utilité des pneus d’hiver. Ceux-ci sont d’ailleurs obligatoires sur les routes du Québec. Sachez aussi qu’il est plus sécuritaire pour vous de circuler avec quatre pneus de même marque et d’une usure similaire. Cela vous donnera un maximum de chances d’éviter les sorties de route ou les collisions quand la route sera toute de blanc vêtue.

Équipez-vous d’une trousse d’urgence

Chaque voiture devrait être équipée d’une trousse de premiers soins, d’une couverture, de vêtements et de chaussures de rechange, etc. Cela est encore plus vrai pendant la saison hivernale, où une sortie de route en zone éloignée pourrait vous forcer à attendre dans le froid pendant trop longtemps.

Initiez-vous aux techniques de conduite hivernale

L'entraînement demeure votre meilleur atout pour une conduite en toute sécurité. Pourquoi ne pas vous rendre dans un stationnement vide par un soir d’hiver pour vous entraîner et étudier les comportements de votre voiture sous la neige? Cela vous permettra d’aiguiser vos réflexes et d’être plus confiant une fois dans le trafic. Des écoles de conduite hivernale offrent aussi des cours adaptés pour les conducteurs qui voudraient développer certaines habiletés.

Planifiez vos déplacements

En hiver, le site Internet de Québec 511 vous permet de consulter l’état des routes en temps réel avant de vous aventurer à l’extérieur. Il s’agit là d’un outil indispensable qui vous aidera à choisir la meilleure route pour vous rendre du point A au point B en toute sécurité.

Déneigez votre voiture convenablement

Chaque fois que vous devez prendre la route, assurez-vous que votre voiture est bien déneigée, de façon à ce que celle-ci soit sécuritaire pour vous et les autres usagers de la route. Outre les vitres, prenez bien soin de dégager les feux de la voiture ainsi que sa plaque d’immatriculation. Un bloc de neige qui demeure accumulé sur votre voiture pourrait se détacher pendant que vous roulez et mettre la sécurité des autres conducteurs en péril.

Prévoyez plus de temps

Allouez-vous du temps additionnel pour vos déplacements sur la route lorsque celle-ci est enneigée. Vous pourrez ainsi conduire plus lentement et de façon plus sécuritaire.

Évitez le régulateur de vitesse

Le régulateur de vitesse (le bon vieux «cruise control») pourrait vous jouer des tours lorsque la chaussée est glissante. Quand celui-ci est engagé, vous vous devez de freiner pour le désactiver, ce qui pourrait avoir pour effet de vous faire perdre le contrôle.

Apportez votre téléphone cellulaire

Votre téléphone pourrait vous être d’une grande aide en cas de sortie de route. Ayez-le avec vous lors de vos déplacements et assurez-vous que sa batterie est bien chargée.

Ralentissez, ralentissez, ralentissez

Ralentir, voilà le mot d’ordre! Conservez aussi une plus grande distance entre vous et la voiture qui vous précède. Cela vous donnera une plus grande marge de manœuvre pour réagir si un incident devait survenir. Portez aussi votre ceinture de sécurité en tout temps.

Source : Journal de Montréal, publié le 13 février 2017