200, rue Daniel Johnson Est, Saint-Hyacinthe, QC J2S 8W5
Ventes: 1 866 927-5010
Services: 1 866 927-5011

Publié le 18 août 2017

5 trucs pour diminuer le calvaire des pneus d'hiver

5 trucs pour diminuer le calvaire des pneus d'hiver

Navré de ruiner vos vacances estivales, mais l’hiver arrive à pas de géant! Il importe donc de bien préparer ses déplacements, mais surtout de se chausser adéquatement. Et puisque les chaussures hivernales sont dorénavant obligatoires pour tous, une réflexion s’impose. Pour l’occasion, j’ai pensé mettre en relief quelques points importants à considérer lorsque vous magasinez vos pneus.

1. Quelle distance parcourez-vous chaque hiver?
La question peut sembler bien banale, mais elle devrait être la première à envahir votre esprit. En fait, la réponse devrait affecter grandement votre choix final. Par exemple, si vous habitez en ville, que vous avez accès au transport en commun et que votre voiture est stationnée tout l’hiver dans votre entrée, il serait peu judicieux de dépenser des centaines de dollars pour de pneus ultra performants!

2. Quel type de chaussée empruntez-vous quotidiennement? 
Puisque j’habite en campagne et que mon emploi est en banlieue, j’utilise majoritairement l’autoroute et parfois les petits chemins de campagne. Je dois donc m’attendre à rencontrer des routes partiellement déneigées. Si au contraire j’habitais en ville, j’aurais plutôt tendance à emprunter des chemins entièrement déneigés et rarement glacés. Ce deuxième critère vous aidera donc certainement à éliminer quelques types de pneus.


3. Quel est votre budget? 
La question qui tue! Le budget accordé à vos pneus doit être le reflet de votre utilisation. Contrairement à d’autres produits, les prix d’une chaussure automobile sont habituellement un gage de sa qualité. Autrement dit, plus vous dépensez, plus vous en avez. Donc, si vous parcourez 30 000 km par année et que votre voiture est votre deuxième bureau, il serait logique d’investir dans d’excellents pneus qui vous seront fiables. Si au contraire votre voiture ne possède pas de moteur suralimenté et que vous ne l’utilisez qu’une fois par semaine pour faire des emplettes, des pneus d’entrée de gamme seront amplement suffisants!

4. Aimez-vous vos pneus actuels? 


Comme bien des produits de consommation, vous vous êtes assurément forgé une opinion concernant votre achat. Il s’agit donc de déterminer si vous avez été satisfait, ou non de vos pneus d’hiver précédents. Il se peut également que vos besoins ne soient plus les mêmes en raison d’un changement majeur. Si par exemple vous avez acheté une remorque récemment, vos pneus devront être adaptés à vos nouveaux besoins. Au contraire, si vous avez adoré vos anciens pneus, pourquoi changer de modèle?


5. Pneus cloutés ou non? 
Les pneus cloutés sont permis au Québec entre le 15 octobre et le 1er mai inclusivement. Ils offrent un avantage indéniable en ce qui concerne l’adhérence à la chaussée. Sur la glace comme sur la neige, ils vous offriront une meilleure conduite qu’un pneu d’entrée de gamme. Cela dit, si vous habitez Montréal et que vous n’en sortez presque pas, un tel achat vous coûtera les yeux de la tête et ne vous offrira aucune satisfaction après achat.

Bref, ces cinq critères vous aideront certainement à déterminer précisément quels sont vos besoins. Pour ce qui est du reste, cela ne dépend que de vous! En attendant, profitez de la fin de votre été. Les journées chaudes et ensoleillées sont comptées.



Source : Le guide de l'auto

Passer à l'étape suivante
Prendre rendez-vous